Le Deep Water Soloing ou Psicobloc

Zacharie Écrit par Zacharie LH.

Pratique de fou ? ou l’escalade la plus pure et libre que l’on puisse exercer ?

Définition

Le deep water soloing ou psicobloc à pour but : grimper en solo (sans assurage) au-dessus de l’eau.  Débarrassé du baudrier et de la corde, le grimpeur retrouve une certaine forme de liberté dans cette pratique. De plus, la chute dans l'eau apporte au grimpeur une sensation particulière : parfois plaisante et avec la hauteur, parfois douloureuse. 
Avec son caractère ludique, spectaculaire et la beauté de ses sites, le deep water solo est aujourd'hui de plus en plus pratiqué.

Historique

La naissance du Deep Water Soloing (DWS) est difficile à cerner. Dans le milieu de la montagne et de escalade, c'est à travers de grandes réalisations sportives qu'apparaissent les nouvelles formes de pratique. C'est dans les années 80 que cette facette de l'escalade voit le jour grâce entre autre à :


-  Miquel Riera à Majorque (Espagne) : En cherchant de nouvelles voies d’escalade, un jeune majorquin Miquel Riera  se tourne vers les falaises de Porto Pi. Le psicobloc fait sont apparition. Miquel continua d’ouvrir un grand nombre de voies dans cette région. Il publia par la suite beaucoup  d’articles dans la presse espagnole afin de faire découvrir cette nouvelle pratique.


-  Nick Buckley à Dorset (Angleterre) : En parallèle du psycobloc espagnol, Nick Buckley et Damian Cook développent ce qu'ils appellent le Deep Water Solo. Nick réalise l'ascension de la voie « The Conger » qui reste aujourd'hui encore un exploit. En 1996 le « British Climbers Club » (un club d'escalade du sud-ouest de l'Angleterre) publie : « Into the Blue : A guide to Deep Water Soloing in Dorset ». Ce sera le premier topo de ce genre au monde. 


-  Patrick Edlinger à Marseille (France) : Dans sa vidéo « La vie aux bout des doigts » met en avant cette pratique dans les calanques de Marseille.


De nos jours, porté par la nouvelle génération de grimpeur (ex : Chris Sharma), le psicobloc attire le public et naîtront quelques compétitions :



Lieux

Ce sont les falaises en bord de mers qui sont les plus recherchées et propices à cette pratique. Les grimpeurs tombant souvent dans l’eau, les pratiquants recherche en particulier les eaux chaudes. On peut trouver des spots de DWS partout dans le monde. En particulier :


-  Thailande : Railay et Tonsai

-  Vietnam : la Baie d’Halong

-  Espagne : Majorque

-  Grêce : Kalymnos

-  Patagonie : compétition de DWS

En Ardèche, la roche particulière que l’on peut trouver dans les Gorges de l’Ardèche et du Chassezac offrent quelques spots propices à ce type d'escalade. (En faisant toutefois attention aux canoës).


Conseils

La pratique du Deep Water Soloing peut s’avérer risquée : plus haute sera l’ascension, plus la chute dans l'eau sera rude. Il est important de bien vérifier les zones de chute avant de s’engager dans une voie de psicobloc. Nous vous conseillons d’emmener :

-  Un sac à magnésie sec ou de la magnésie liquide

-  Bien laisser sécher ses chaussons après votre sortie

-  Un masque de plongée et un baton pour vérifier la profondeur de l’eau